À propos

AKIRA est une société d’ingénierie mécanique d’une cinquantaine de personnes concevant et fabriquant des machines de conversion d’énergie et des bancs d’essais spéciaux. L’histoire a démarré à 4 personnes en avril 2003. Olivier Bompoil, Gaëtan Desramé, Gilles Keller et Sylvain Loumé avaient auparavant travaillé ensemble plusieurs années à la SODEMO (Magny-Cours), sous la direction de l’emblématique et regretté Bernard « Nanard » Mangé. Dès sa création, la société a proposé une double activité :

  • Développement de moteurs à pistons, principalement pour la compétition moto, en utilisant le savoir-faire acquis dans la compétition automobile.
  • Conception et réalisation de bancs d’essais spéciaux sur cahier des charges client.

AKIRA a d’abord été son propre client en concevant et en mettant au point ses bancs d’essais destinés à son activité d’ingénierie moteurs. Puis la réalisation de bancs d’essais est devenue une activité à part entière que ce soit pour l’industrie, principalement aéronautique (SAFRAN, LIEBHERR, DASSAULT, COLLINS…), mais aussi automobile (TOTAL, RENAULT, VALEO, RENAULT F1…) ou encore pour le secteur de la recherche et de l’enseignement (ESTIA, CNRS, ISAE, ESTACA…).

En parallèle, les moteurs conçus, développés et assemblés chez AKIRA se sont forgés un palmarès enviable au niveau mondial, ce qui a contribué à donner à l’entreprise une image de sérieux, de performance et de fiabilité. Pour preuve la relation au long cours avec le constructeur KAWASAKI HEAVY INDUSTRIES qui collabore avec AKIRA pour le développement et l’exploitation des moteurs des deux catégories dans lesquelles l’usine japonaise est officiellement engagée : WSBK (Championnat du Monde Superbike) et MXGP (Championnat du Monde Motocross).

Depuis quelques années, AKIRA a franchi une nouvelle étape en intervenant sur les phases R&T de ses clients à travers le développement de différents types de sous-systèmes : pompes, vannes, moteurs électriques. Les périmètres confiés vont de l’étude de faisabilité à la production en petite série, en passant par le développement complet de démonstrateurs validant les solutions techniques dans un environnement représentatif.

Cette activité s’est renforcée depuis septembre 2018 avec la reprise de PRICE INDUCTION, société créée dans le courant des années 90 par le non moins emblématique Bernard Etcheparre, qui l’avait dirigée jusqu’en 2014.

Ainsi, AKIRA continue d’utiliser le DGEN-380 comme véhicule d’essais R&D pour le compte de SAFRAN alors que, dans le même temps, ce turbofan est en service dans différentes institutions de recherche telles que l’ISAE Supaéro (France), la NASA (USA) ou la JAXA (Japon).

Dans ce domaine des turbomachines, l’actualité principale est le développement d’un générateur électrique à micro turbine ayant des applications directes pour le secteur de la défense et de la construction navale. Le premier prototype de la version 6 kW a tourné au banc pas plus tard que le 31 décembre 2019 !

Pour répondre à l’ensemble de ces demandes, AKIRA a dû s’adapter en déménageant en avril 2019 sur le site Technocité de la Communauté d’Agglomération Pays Basque à Bayonne, l’un des quatre sites de la Technopole Pays Basque. L’objectif de construire une nouvelle usine sur ce site dédié à l’aéronautique, à la robotique et aux matériaux avancés, était d’accroitre la surface globale de l’entreprise pour augmenter sa capacité, permettre une meilleure organisation et améliorer les conditions de travail.

De plus AKIRA innove en équipant son nouveau bâtiment d’une installation électrique et thermique permettant de récupérer, stocker et réutiliser l’énergie fatale générée par son activité industrielle. Par exemple la simulation au banc moteur d’un tour de deux minutes du circuit de Monza par une moto de Superbike permet de récupérer suffisamment d’énergie pour faire onze kilomètres avec la Toyota Prius de la société en mode tout électrique, et pour chauffer l’atelier pendant quatre heures.

Quelques chiffres…

  • 50 employés
  • 150 à 200 moteurs assemblés et passés au banc chaque année
  • Plus de 120 bancs d’essais installés chez nos clients industriels
  • Plus de 100 bancs d’essais didactiques et universitaires
  • 15 projets de démonstrateurs technologiques
  • 2000 départs de course
  • 250 podiums
  • 120 victoires
  • 6 titres de champion du monde Superbike
  • 1 titre de champion du monde Supersport
  • 3 titres de champion d‘Espagne Supersport
  • Record de vitesse de la catégorie Superbike, 339.5 km/h, Tom Sykes à Monza en 2013